Comment promouvoir une application pour mairie auprès des habitants ?

Vous êtes maire ou élu et vous avez pris la décision de mettre en place une solution pour informer en temps réel vos administrés des décisions importantes prises lors du conseil municipal ou simplement les avertir d’un danger imminent. Mais quelle est la bonne méthode ? MairesetCitoyens vous donne des pistes.

Estimer la cible et se donner un objectif

Un outil de communication ne se suffit pas à lui-même. Les utilisateurs doivent prendre connaissance de cet outil afin de s’inscrire, le prendre en main et adhérer en interagissant avec les publications.
Une application de type « réseau social municipal privé » aura le rendement attendu uniquement si un maximum de citoyens l’utilisent. Le but étant de toucher la majorité de la population et d’éviter de laisser certaines personnes à l’écart de cette révolution technologique.

La mairie pourra, dans un 1er temps, se donner un objectif à atteindre : combien de membres connectés au sein de la commune avant de lancer des sondages, des débats publics, mettre en avant une actualité culturelle ?
Pour répondre à cette question, le volume des personnes inscrites sur les listes électorales de votre ville ou village peut être un bon indice. Cette donnée permet d’estimer les personnes réceptives : 18 ans minimum et investis dans le système démocratique.
Par exemple, une commune de 3000 habitants et qui compte 2500 inscrits : un objectif de 500 installations de l’appli (soit 20% des inscrits) serait un bon résultat. On peut estimer qu’un membre connecté peut représenter un foyer de 2 à 4 personnes. Le message municipal aura un bon taux de diffusion !

Les différents leviers de communication

Nous conseillons de mixer les canaux traditionnels et numériques afin de toucher toute la population :

– Le bulletin municipal : c’est le grand classique ! Le support historique de toutes les communes françaises pour communiquer auprès de leurs habitants. Les personnes âgées, notamment, encore attachés au support papier, sont la cible idéale. Lors du lancement de l’application, n’hésitez pas à donner de l’espace pour expliquer l’objectif de l’application (les fonctionnalités), qu’elle est simple à installer. Donnez un contact téléphonique ou e-mail comme support technique pour aider les personnes qui ne sont pas à l’aise avec les outils numériques.


– Les réseaux sociaux : aujourd’hui, quasiment toutes les communes gèrent une page Facebook et/ou Instagram. C’est l’un des leviers les plus impactants : les personnes sont déjà connectées et réceptives à l’installation d’une application de démocratie participative. Vous pouvez réaliser plusieurs publications, par exemple en faisant un focus par fonctionnalités (alerte, SMS, sondages, suggestions, signalement, message privé aux élus, actualité en temps réel, etc).
Vous pouvez inciter les retardataires en publiant un remerciement à chaque palier franchi : « Merci aux 100 inscrits sur Maires&Citoyens ! Nous comptons sur les autres habitants pour nous rejoindre sur la plateforme… ».
Enfin, il est intéressant de transmettre des informations transversales : lancez un sondage sur l’application et indiquer sur Facebook que le sondage est lancé sur la plateforme. Boost garanti d’inscriptions !


– la newsletter : nombreuses sont les communes qui utilisent l’e-mailing pour communiquer auprès de leurs administrés. Notamment pour les informations de types culturelles ou touristiques. Le taux d’ouverture est très élevé en général. N’hésitez pas à intégrer le lien vers le téléchargement des stores Apple et Android.


– le courrier : ce sera le canal le plus impactant. Qui ne relève pas son courrier dans la boîte aux lettres quasiment tous les jours ? Mais c’est aussi le plus contraignant (pour les petites communes qui le distribuent elles-mêmes)ou le plus coûteux (pour les communes les plus aisées qui décident de payer l’affranchissement). L’idée est de transmettre, sur une simple feuille A4, l’objectif de l’application mais aussi un guide d’utilisation. Encore une fois : succès garanti !


– la réunion publique : organisez un « meeting » sur le thème de la démocratie participative. Les élus (adjoint à la communication, aux nouvelles technologies) peuvent présenter l’outil via une projection avec des captures d’écran de l’application et un guide des bonnes pratiques. Pour les personnes les plus récalcitrantes au numérique, mettez en place un système de démocratie locale classique avec des représentants de quartier. Ils pourront être le relais de ces personnes via la solution.


– la tablette à l’accueil de la mairie : toujours dans le cadre de toucher toutes les classes d’âges et sociales, proposez une tablette à l’accueil de la mairie. Une personne habilitée pourra guider les néophytes dans la création d’un compte. Vous pourrez aussi créer un compte « accueil mairie » qui se chargera de publier aux noms des citoyens non connectés.


– Les parents d’élève : sollicitez les directeurs d’école de votre commune afin qu’ils mettent une note dans le cahier de correspondance pour informer les parents d’élèves de cette nouvelle initiative de la commune.


– divers : la diffusion de l’application peut se faire via le site web de la commune, le panneau lumineux, l’espace d’affichage public, une campagne SMS ou prêcher la bonne parole physiquement les jours de marché !

Bonne communication à tous !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *